Parchemin Brûlé

Journal de l'Empire Brun
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lettre explicative ouverte aux péons non-Bruns.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hawk
Invité



MessageSujet: Lettre explicative ouverte aux péons non-Bruns.   Sam 30 Déc - 16:25

Musée nationale d'oeuvre d'art hideuse, de sculpture nauséabonde zzzé et de chef d'oeuvre architecturale sordide d'Abayok.


__________


Cette exposition cyber-universelle a pour but d'éclaircir un tant soit peu la situation en EB, expliquer enfin comment nous, Impérium, fonctionnons à tombeau ouvert. A vous de laisser libre court à votre esprit par la suite pour imaginer à votre guise la situation en couleur -et stéréo- telle qu'elle est brièvement révéler ici.

Ici, les jeunes les plus mal rancardés en perpétuelle quête de la connaissance universelle auront enfin les réponses à leurs questionnements incessants zzzé lancinants.


__________


En premier lieu, on trouve prés du sol -il rampe car l'air n'y est pas malsain et ils essayent d'éviter le radar de Kaïan- les esclaves, la sous-couche, le prolétariat, l'écume, la plèbe, la racaille, la basse pègre, le bétail, le troupeau...


Ensuite on trouve les cultivateurs, les agriculteurs, les métayers, les exploitant agricoles, les horticulteurs, les paysans, les vignerons, les fermiers...


Un cran plus en haut, c'est ici que l'on contemple les artisans, les commerçants, les maîtres ouvriers, les patrons, les artistes, la cheville ouvrière, les façonniers, les promoteurs, les auteurs, les responsables, les sous-traitants...


Toujours le rang social supérieur, nous avons à faire au clergé, ses nombreux prêtres, les aruspices, les chanoines, les marabouts, les aumôniers, les officiants...


Aux approches du sommet, on peut convoiter les postes de ministre, d'ambassadeur, général, prédicant, député, gouverneur, bureaucrate, administrateur, les ronds de cuirrrrrrr.


Et au Summum, Zénith, Sommité, Acmé, Sommet, Paroxysme, Apogée .... notre Bon Empereur.


__________________



La logique Brune est des plus simples -et ne vous demandera aucun commentaire, aux éminences que vous êtes-. Plus vous êtes haut dans la hiérarchie Brune, plus vous avez de droits, oppressifs pour la plupart, sur les strates inférieurement basses. Smile

Quand notre charmant MJ -qui, nous trouvons à un des plus beaux minois de notre monde - nous offre un des plus opulents cadeaux de noWWel qu'il puisse exister en torturant des sous-fifres et en nous les mettant à disposition moyennant finance, cela n'est pas considéré comme une atteinte physique à un Brun légitime, bien au contraire. On considère cela comme service rendu à la nation étant donné que ceux torturés et mis en esclavage ne sont que les ratés de la société. Smile

Vous faites partie des peuples considérant de manière irréfléchi qu'une tête = une vie = un nombre ferme de droits et de devoirs. Nos lois sont plus flexibles et estiment qu'à chaque être va une législation appropriée qui ne le sera pas forcement pour son voisin. C'est pour cela que notre gouvernement nous montre la voie et nous prend la main -parfois sans nous la rendre- un peu comme le fait votre Guide.

Nous n'avons absolument rien contre vos peuples respectifs (et nous trouvons que certaines brimades, qu'elles viennent de notre Empire ou de vos Nations sont quelques peu lourdes et excessives à la longue) puisque la direction empirique reste la même. Les finalités convergent grandement, il n'y a que les méthodes employées pour y aboutir qui peuvent se distinguer.

Nous espérons avoir été clair en vous démontrant de bon coeur et sciemment qu'un Brun ne torturera jamais un autre brun, simplement une larfe© (made in SpOntZ-style) qui ne sert strictement à rien puisque il occupe nos prisons sans faire avancer notre civilisation.

Nous ouvrirons enfin une dernière petite parenthèse que nous ne tarderons pas à refermer pour éviter des courants d'air trop violent, saisissez la nuance entre le prolétariat et la cheville ouvrière. Les prolétaires sont des sous-fifres qui voit leur force de travail exploitée 26 heures par jour pour un salaire de misère et une reconnaissance sociale absente la plupart du temps. La cheville ouvrière elle, est un des piliers de nos société, sans eux, pas d'édifices publiques, pas de religion car pas de lieux saints, pas de commerce international car pas de marché ...

Même si dans la logique simple, nous pourrions les assimiler, dans les moeurs d'aujourd'hui ce sont deux classes sociales totalement aux antipodes, l'une ayant acquis de nombreux droits et un certain respect des autres classes. Smile
Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre explicative ouverte aux péons non-Bruns.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Autre lettre ouverte à Aurélien !
» LETTRE OUVERTE A LA MORT
» #4 - Sur la route, lettre ouverte
» lettre ouverte à Orange
» lettre ouverte censure militaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parchemin Brûlé :: Archives : :: Parchemin Brûlé numéro 164 :-
Sauter vers: